La facturation électronique :
une obligation pour tous dès 2026

Votre entreprise sera bientôt soumise à la réforme de la facture électronique.
Parcourez notre récapitulatif pour anticiper les changements à venir.

⏰ L'entrée en vigueur de la généralisation de la facturation électronique est prévue pour le 1er septembre 2026.

0
Jours
0
heures
0
minutes
0
secondes
avant le passage à la facturation électronique

Les avantages de la facturation électronique

12€ d’économie par facture

Coût de traitement d'une facture et prix du papier réduit

30% d’impayés en moins

Cycle de vie des factures réduit, paiements plus rapides

5h/semaine gagnées

Dans l'envoi et le traitement des factures

Plus de sécurité

Moins d'erreurs, archivage sécurisé, validation des données, baisse du risque de fraude

Eco-friendly

Moins de papier

Tout savoir sur la facture électronique

La France déploie progressivement l’obligation de la facturation électronique. Les entreprises présentes en France devront être en mesure de recevoir les factures électroniques de leurs fournisseurs.

Télécharger l'infographie

Qu’est-ce qu’une facture électronique ?

La facture électronique est une facture qui est créée, transmise, reçue et archivée sous forme électronique (un PDF n’est pas une facture électronique).  Elle suit un format prédéterminé et devra contenir certaines mentions obligatoires au même titre que les factures classiques. Dans un premier temps, votre entreprise devra être en capacité de recevoir des factures sous format électronique adressées par les grandes entreprises mais aussi par les entreprises volontaires.

Quels sont les objectifs de cette réforme ?

Les principaux objectifs du gouvernement sont de :
- Renforcer la compétitivité des entreprises françaises;
- Simplifier les obligations déclaratives avec le pré-remplissage de la déclaration de TVA;
- Améliorer la détection des fraudes.

Que pensent les dirigeants de cette réforme ?

Près de 2/3 des entreprises françaises se disent favorables, même si leur assentiment est très modéré.
En effet de nombreuses craintes s’expriment dans toutes les entreprises françaises face à l'arrivée de la réforme sur la facturation électronique !

Pour aller plus loin, découvrez les différences de perception des dirigeants par secteur d'activité et taille d'entreprise :

En savoir plus

Qui est concerné par la dématérialisation des factures fournisseurs ?

Toutes les entreprises françaises et assujetties  à la TVA sont concernées par cette réforme. Voici ce qu’il faut retenir :

Comment m'y préparer ?

Voici les 6 étapes à suivre dès maintenant pour être dans les temps

1.

Organisez vous en interne et nommez un responsable de la facturation électronique

2.

Cartographiez le circuit de facturation pour identifier toutes les modifications à prévoir en interne.

3.

Mettez à jour votre fichier fournisseur et client.

4.

Prenez connaissance des informations à faire figurer sur vos factures pour adapter vos modèles de facturation.

5.

Choisissez votre plateforme pour recevoir vos factures fournisseurs (PPF, plateforme privée ou un outil connecté comme Kolecto).

6.

Digitalisez l’intégralité de votre process de facturation et de comptabilité pour accélérer et faciliter votre gestion administrative.

Télécharger l'infographie

Quel impact pour votre entreprise ?

La facture électronique est un changement d’organisation complet pour la gestion de toutes les factures entrantes et sortantes.

Toutes vos factures sur un même outil

Vous devrez choisir votre plateforme pour stocker, recevoir et émettre vos factures électroniques.

Les transactions avec des particuliers ou avec une entreprise à l’international ne sont pas concernées par la e-facturation, il faudra tout de même les déclarer à l‘administration fiscale grâce au e-reporting.

Voici les solutions qui existent pour l’e-invoicing et l’e-reporting :
• La plateforme du gouvernement (PPF) ;
• Une plateforme privée comme Kolecto pour simplifier vos démarches.

Une meilleure sécurité et conformité des données de factures
Fini les factures papier ou PDF à envoyer par mail
Un suivi du cycle de vie de vos factures
Une transmission en direct à l'Etat sans complexité administrative

Quelle solution choisir ?

Une plateforme de dématérialisation
Les plateformes de dématérialisation telles que Kolecto permettent de transmettre et de récupérer les factures via le portail public de facturation grâce à une connexion invisible et automatisée. En passant par un acteur spécialisé, la gestion administrative en lien avec la réforme sera donc facilitée et fluidifiée pour votre entreprise.

Le Portail Public de Facturation (PPF)
Le PPF est un tiers de confiance public regroupant les factures et les données de facturation pour l'administration fiscale. Le gouvernement français a déclaré que le PPF n'aurait que les capacités de base les plus fondamentales.

Téléchargez l’infographie

Tenez-vous prêt pour la réforme !

Kolecto centralise vos opérations financières du quotidien, le tout en conformité avec la réforme de la facturation électronique.

Centralisez vos factures

Importez automatiquement toutes vos factures, puis envoyez votre pré-comptabilité en 1 clic.

Simplifiez vos paiements

Payez et planifiez le paiement de plusieurs factures en un clic depuis Kolecto.

Accélérez vos encaissements

Envoyez, suivez et relancez facilement vos factures clients.

Pilotez vos finances en temps réel

Connectez vos comptes bancaires pour avoir une vision consolidée de vos finances.

Collaborez efficacement

Profitez du fil d'échange intégré pour commenter et collaborer directement sur vos factures.

Gérez votre entreprise sereinement

Nos experts vous accompagnent au quotidien dans la gestion de votre entreprise.

Téléchargez l’infographie

Nos ressources pour aller plus loin

Réforme e-facturation : les entreprises sont-elles prêtes ?

Découvrir l'enquête IPSOS

La facture électronique :
tout ce qu’il faut savoir

Télécharger l'infographie

Dématérialisation de factures : les obligations de la réforme

Consulter l’article

Facturation électronique :
75 % des entreprises se disent mal informées

Consulter l'article

En savoir plus sur la réforme

Qu’est-ce qu’une facture électronique ?

La facture électronique est une facture dématérialisée qui est créée, transmise, reçue et archivée sous forme électronique :

- La facture papier ne sera plus autorisée.
- Un PDF n’est pas une facture électronique.Elle suit un format prédéterminé et devra contenir certaines mentions obligatoires au même titre que les factures classiques. Dès l'entrée en vigueur de la réforme, toutes les entreprises devront être en capacité de recevoir des factures sous format électronique adressées par les grandes entreprises mais aussi par les entreprises volontaires. Les entreprises devront donc choisir prochainement leurs plateformes de réception tels que le portail public de facturation ou une plateforme de dématérialisation.

Les différences entre l’e-reporting et l’e-facturation

Certaines transactions ne sont pas concernées par l’e-invoicing et devront être transmises à l’administration fiscale via le e-reporting.

Les opérations concernées sont :
- Les transactions avec des particuliers (B2C)
- Les factures émises ou reçues avec une entreprise à l’international (B2B)

Le PPF ou la plateforme dématérialisée, transmettront l’ensemble de ces flux à l’administration fiscale.

Quelle est la fréquence du e-reporting ?

La fréquence du e-reporting est définie selon le régime de TVA de l’entreprise :

- Pour les entreprises au régime réel normal mensuel : 3 dépôts / mois sont attendus, soit une fois tous les 10 jours.

- Pour les entreprises au régime réel normal trimestriel : 1 dépôt/mois est attendu, avant le 10 du mois suivant.

- Pour les entreprises au régime simplifié : 1 dépôt/mois est attendu, entre le 25 et le 30 du mois suivant.

- Pour les entreprises au régime de franchise en base : 1 dépôt tous les 2 mois est attendu, entre le 25 et le 30 du mois suivant.

Quels sont les formats à respecter ?

La facturation électronique entre entreprises devra respecter des formats spécifiques :

- La facture structurée répondants aux normes de l’EDI (Échange de Données Informatisées). Ce format privilégié par les grandes entreprises, est très coûteux et ne s'adapte pas pour la plupart des cas aux TPE/PME.

- La facture non-structurée. Ce format peu pratique, oblige à saisir certaines données de la facture, ce qui constitue une source d’erreurs et de perte de temps.

- La facture hybride, composée d’un PDF, d’un fichier XML, des pièces jointes et d’une signature électronique. Aussi appelée Factur-X, ce format est simple et accessible à tous.

Une facture électronique devra aussi contenir toutes les nouvelles mentions obligatoires.

Quels sont les statuts obligatoires ?

Pour faciliter le suivi d’une facture de son dépôt jusqu’à son encaissement, des statuts obligatoires vont être appliqués pour offrir une totale transparence aux entreprises :

- Déposée

- Rejetée

- Refusée

- Encaissée

D’autres statuts seront possibles, mais facultatifs.

Qui est concerné par la réforme ?

Toutes les entreprises françaises et assujetties  à la TVA sont concernées par cette réforme.

Quand est-ce que la réforme sera généralisée aux TPE/PME ?

Initialement prévue le 1er juillet 2024, la réforme a été reportée au 1er septembre 2026.

Dans un premier temps, toutes les entreprises devront être en capacité de recevoir des factures sous format électronique adressées par les grandes entreprises mais aussi par les entreprises volontaires.

Dans un second temps, toutes TPE/PME devront être en capacité d’émettre des factures sous format électronique.

Passez à la facturation électronique avec Kolecto
Kolecto vous accompagne dans votre mise en conformité pour la réforme de la facture électronique de 2026, tout en simplifiant votre quotidien administratif !
Essayer gratuitement