Finances

Obtenez une vue globale de vos flux de trésorerie pour une meilleure gestion financière

Par
Cynthia Labatut
26/10/2023
7
min

Une vue d’ensemble des flux de trésorerie est essentielle pour garantir l’efficacité de la gestion financière en entreprise. Pour améliorer la gestion des finances en entreprise, le tableau de flux de trésorerie est une alternative des plus efficaces. Mais qu’est-ce qu’un flux de trésorerie ? En quoi consiste son suivi ? Découvrez comment obtenir une vue d’ensemble sur vos flux de trésorerie avec Kolecto.

Qu’est-ce qu’un flux de trésorerie ?

Flux de trésorerie : de quoi s’agit-il ?

Le flux de trésorerie est un concept financier fondamental dans la gestion financière des entreprises. Il désigne le mouvement de l’argent dans et hors d’une entreprise au cours d'une période délimitée. En d’autres termes, le flux de trésorerie représente les sommes générées et dépensées par une entreprise. Il apparaît dans le bilan comptable de l’entreprise, tant dans la trésorerie active (qui recense les flux entrants et sortants de l’entreprise) que dans la trésorerie passive (qui correspond aux dettes à court terme cumulées par la société). 

Le flux de trésorerie peut être positif ou négatif. On parle de flux de trésorerie positif lorsque les sommes d’argent entrantes dépassent les sommes sortantes. C’est un signe positif de la santé financière de l’entreprise. À l’inverse, un flux de trésorerie négatif se manifeste lorsque les dépenses dépassent les revenus générés. Il indique alors une potentielle difficulté financière.

Une vue claire et précise de votre flux de trésorerie est cruciale pour prendre des décisions éclairées en matière de finances. Elle permet d’anticiper les périodes de stress financier, d’investir de manière stratégique et d’éviter tout problème de trésorerie imprévu.

Quels sont les différents types de flux de trésorerie ?

On distingue trois principaux types de flux de trésorerie : les flux de trésorerie d’exploitation, les flux de trésorerie d’investissement et les flux de trésorerie de financement. Ils jouent chacun un rôle spécifique dans l’évaluation de la santé financière de votre entreprise.

Les flux de trésorerie d’exploitation

Les flux de trésorerie d’exploitation font référence aux mouvements d’argent générés par les activités principales d’une entreprise au cours d'une période spécifique. Cela comprend les entrées et sorties d’argent liées aux ventes, aux achats de marchandises, aux coûts de production, aux salaires, aux impôts ainsi qu’aux autres dépenses et revenus liés à l’activité commerciale principale.

Un flux de trésorerie d’exploitation positif indique donc que votre entreprise génère suffisamment de liquidités grâce à ses activités principales. C’est un signe positif de rentabilité.

Les flux de trésorerie d’investissement

Les flux de trésorerie d’investissement reflètent les mouvements d’argent liés aux investissements en immobilisations, comme l’achat ou la vente d’équipements, de propriétés ou d’actifs à long terme. Ces flux peuvent aussi inclure les investissements réalisés auprès d’autres entreprises, les prêts consentis à des tiers ou des revenus issus de la vente d’actifs.

Un flux de trésorerie d’investissement positif peut alors indiquer que votre entreprise réalise des investissements rentables et se développe correctement. 

Par exemple : si Patrick, chef d’entreprise, possède un flux de trésorerie d’investissement positif, son entreprise réalise des investissements qui lui ont été profitables et qui lui permettent de se développer encore plus par la suite.

Les flux de trésorerie de financement

Les flux de trésorerie de financement concernent les mouvements d’argent liés au financement de l’entreprise, les augmentations de capitaux propres (émissions d’actions de numéraire et encaissement de nouvelles subvention d’investissement), les dividendes versés aux actionnaires, l’émission ou le remboursement d’emprunts, ainsi que les autres activités de financement.

Un flux de trésorerie de financement positif indique que votre entreprise est en mesure de lever des fonds de manière efficace tout en attirant des investisseurs confiants. Il peut également rendre compte du remboursement anticipé d’un emprunt fait par une entreprise. Dans cette situation, le flux de trésorerie de financement est positif : l'entreprise rembourse avec succès sa dette et réduit ainsi son passif à court terme. 

Prenons le cas de Patrick, patron d’une jeune entreprise. S’il remarque que son flux de trésorerie de financement est positif, cela signifie que son entreprise a bénéficié d’un financement lui permettant de développer ses activités pour qu’elles deviennent plus profitables.

Flux de fonds et flux de trésorerie : quelles différences ?

Les termes “flux de fonds” et “flux de trésorerie” sont souvent utilisés de manière interchangeable. Pourtant, ils désignent bien deux aspects financiers distincts.

Le flux de fonds fait référence aux mouvements d’argent entrant et sortant d’une entreprise au cours d'une période spécifique. Cela inclut donc tout mouvement de capitaux, qu’il soit sous forme de trésorerie ou non. Ces flux de fonds prennent en compte les encaissements et décaissements liés aux ventes, aux investissements, aux financements, aux emprunts, aux remboursements, aux dividendes, aux intérêts… Une analyse correcte de vos flux de fonds permet d’évaluer la santé globale de votre entreprise et sa capacité à générer des revenus et à honorer ses engagements financiers. 

Grâce à une analyse correcte de ses flux de fonds, notre entrepreneur Patrick est capable de déterminer si son entreprise réalise un profit, ou à l’inverse, si elle est en déficit. Il peut par la suite prendre des mesures en conséquence pour agir directement sur la santé globale de son activité. 

Les flux de trésorerie sont pour leur part une composante spécifique des flux de fonds. Ils désignent de manière spécifique les entrées et sorties d’argent en espèces, c’est-à-dire les mouvements de trésorerie réels.

Suivez votre trésorerie en temps réel

Bénéficiez de l'utilisation de Kolecto gratuitement pendant 1 an.

Essayez gratuitement

Suivez votre trésorerie en temps réel

Bénéficiez de l'utilisation de Kolecto gratuitement pendant 1 an.

Essayez gratuitement
Suivez votre trésorerie en temps réel

Suivez votre trésorerie en temps réel

Bénéficiez de l'utilisation de Kolecto gratuitement pendant 1 an.

Essayez gratuitement

Comment calculer son flux de trésorerie ?

Pour une gestion financière efficace de votre entreprise, calculer votre flux de trésorerie est une étape cruciale. Votre flux de trésorerie vous offre une vision claire de vos entrées et sorties d’argent. De cette manière, vous pouvez mieux anticiper vos futurs besoins en argent. Par exemple, si vous travaillez dans l’événementiel et que vous devez tenir une buvette pour un événement, calculer votre flux de trésorerie vous permet de savoir quelle quantité de monnaie vous devrez emporter pour tenir la caisse.

Pour calculer votre flux de trésorerie, il faut cependant suivre certaines étapes.

Identifiez les sources de flux de trésorerie

Pour commencer à calculer votre flux de trésorerie, vous devrez lister toutes vos potentielles sources de flux. Pour votre entreprise, cela peut inclure les ventes de produits, les prestations de services, les intérêts perçus ou les remboursements de prêts.

Répertoriez les revenus de trésorerie

Concrètement, si une entreprise cherche à analyser ses revenus de trésorerie, elle doit analyser :

  • les ventes au cours des derniers mois ;
  • les subventions et aides perçues ;
  • les prêts octroyés par la banque ;
  • les actifs ;
  • les produits financiers..

Répertoriez les sorties de trésorerie

Énumérez toutes les dépenses que vous devez effectuer. Cela peut inclure les achats de matières premières et de matériel, les salaires, les loyers, les remboursements de prêts, les factures…

Concrètement, voici une liste non exhaustive d’exemples de sorties de trésorerie :

  • les relations et l’efficacité des paiements avec ses fournisseurs ;
  • les investissements prévus ;
  • les remboursements de prêts ;
  • les paiements des frais liés à l’activité (salaire, loyer, impôts…) ;
  • les flux de trésorerie non opérationnels…


Calculez les flux de trésorerie 

Dans un premier temps, calculez les flux de trésorerie d’exploitation. Pour les obtenir, réalisez ce calcul :

Sources de revenus - Sorties de trésorerie = Flux de trésorerie d’exploitation.

Si vous effectuez des investissements, calculez ensuite vos flux de trésorerie d’investissement grâce à ce calcul :

Entrées de trésorerie liées aux ventes d’actifs - Sorties de trésorerie liées aux investissements =  Flux de trésorerie d’investissement.

Enfin, calculez votre flux de trésorerie de financement à l’aide de ce calcul :

Entrées de trésorerie liées aux capitaux propres ou aux emprunts - Sorties de trésorerie liées aux financement = Flux de trésorerie de financement

Par exemple : si Marie, comptable au sein d’une petite entreprise, doit répertorier les sorties de trésorerie pour le mois, elle utilise un tableur pour enregistrer chaque dépense, en indiquant la date, le montant, la catégorie et la méthode de paiement. Elle garde les reçus et factures pour référence ultérieure. À la fin de la période, elle compile ces données dans un rapport clair, permettant à la direction de suivre les sorties de trésorerie.

Calculez le flux de trésorerie net

Le flux de trésorerie net mesure la performance financière d’une entreprise en analysant les liquidités encaissées ou dépensées sur une période donnée.
Pour le calculer il est nécessaire de connaître les montants des flux de trésorerie d’exploitation d’investissement et de financement.

Pour calculer votre flux de trésorerie net, effectuez l’opération suivante :

Flux de trésorerie d’exploitation + Flux de trésorerie d’investissement + Flux de trésorerie de financement = Flux de trésorerie net

Un flux de trésorerie net positif est un signe témoignant de la bonne santé financière globale de votre entreprise.

Pour une gestion financière efficace, répétez régulièrement ce processus. En surveillant votre flux de trésorerie, vous pouvez détecter les tendances financières, identifier d’éventuels problèmes et adapter vos décisions en conséquence. Vous pouvez également vous aider d’un logiciel de comptabilité tel que Kolecto afin de simplifier, sécuriser et améliorer la gestion financière de votre entreprise.

Par exemple, pour calculer le flux de trésorerie net, un directeur financier réalise ce calcul : 

Encaissements totaux des clients sur la période - Sorties de fonds pour les fournisseurs et les dépenses opérationnelles + Intérêts et autres revenus nets - Impôts payés = Flux de trésorerie net.

Le tableau de flux de trésorerie, l’outil essentiel de gestion de votre trésorerie

Le tableau de flux de trésorerie, en tant que document financier essentiel, est l’un des trois grands états financiers que les dirigeants d’entreprise utilisent, en complément du bilan et du compte de résultat.

Qu’est-ce qu’un tableau de flux de trésorerie ?

Le tableau de flux de trésorerie est un outil financier qui met en évidence les mouvements d’argent entrant et sortant d’une entreprise sur une période donnée : un mois, un trimestre, une année, etc. Ce tableau synthétise les variations des sommes d’argent de l’entreprise, y compris les opérations courantes, les financements et les investissements. L’objectif du tableau de flux de trésorerie est de fournir une information sur la capacité de l’entreprise à générer des liquidités et sur l’utilisation qu’elle en a fait sur la période écoulée. 

Le tableau de flux de trésorerie se décompose en trois cycles distincts :

  1. Les opérations d’exploitation, qui regroupent les encaissements et les dépenses liées aux activités courantes de l’entreprise ;
  2. Les financements, qui englobent les augmentations de capital en termes d’argent ;
  3. Les investissements, qui incluent les achats et les ventes d’actifs immobiliers.

Pour garantir l’efficacité de votre gestion financière, un prévisionnel de trésorerie (ou tableau de trésorerie prévisionnel) peut également accompagner l’élaboration de votre tableau de flux de trésorerie. Le prévisionnel de trésorerie est un plan de trésorerie réalisé de manière anticipée. Il s’avère très utile dans la comptabilité des entreprises.  La trésorerie est un indicateur central pour l’analyse financière. Une entreprise qui génère régulièrement une variation de trésorerie positive est considérée solvable et apte à assurer son développement. 

À quoi sert un tableau de flux de trésorerie ?

Le tableau de flux de trésorerie remplit plusieurs fonctions clés :

  • Mesurer la santé financière de l’entreprise et anticiper ses besoins en fonds propres, ce qui fait de ce tableau un outil de prévision efficace ;
  • Évaluer la rentabilité de l’entreprise et ses besoins en fonds de roulement, ce qui fournit un indicateur de performance important ;
  • Comprendre l’impact des opérations courantes sur la trésorerie de l’entreprise ;
  • Comparer les performances financières d’une année à l’autre pour identifier les évolutions ;
  • Anticiper les impacts futurs et élaborer une stratégie adaptée pour l’entreprise ;
  • Quantifier le niveau d’argent disponible, offrant ainsi un aperçu précis de l’état de votre trésorerie.

Avec un tableau de flux de trésorerie, vous pouvez également réaliser une analyse dynamique du bilan de votre entreprise. Cela permet de mieux comprendre sa situation financière et d’envisager son évolution ou de détecter d'éventuels risques de défaillance

Tableau de flux de trésorerie : comment le créer ?

Pour créer votre tableau de flux de trésorerie, définissez d’abord la durée que vous souhaitez analyser. Cela peut être une année comptable, un trimestre ou même un mois.

Rassemblez ensuite toutes les informations financières pertinentes correspondant à la période sélectionnée. Vous pouvez vous appuyer sur les comptes de résultat, les comptes de bilan et les états de variation de trésorerie. Classez ces données dans les trois catégories du tableau de flux de trésorerie : flux d’exploitation, financement et investissement.

Procédez ensuite aux calculs en additionnant et en soustrayant les flux entrant et sortant pour chaque catégorie de flux. Cela vous donnera le solde correspondant à chaque type de flux. 

En clair, vous devez alors considérer chaque type de flux. Pour les flux entrants, vous devrez considérer les ventes de produits et les paiements des clients et les revenus des investissements. Pour les flux sortants, intéressez-vous aux paiements aux fournisseurs, aux salaires et aux dépenses opérationnelles, mais aussi aux intérêts payés et aux taxes. Une fois les totaux de chaque catégorie obtenus, calculez ensuite les soldes nets correspondants. Vous verrez ainsi comment chaque type de flux a contribué à la trésorerie globale de votre entreprise et à identifier les domaines qui nécessitent une gestion plus précise.

Assurez-vous que votre tableau de flux de trésorerie soit clair et facile à comprendre, sauf si des cas spécifiques nécessitent une présentation plus détaillée.

Améliorez la gestion financière de votre trésorerie avec Kolecto !

Kolecto est votre partenaire de confiance pour une gestion financière optimale. Avec notre plateforme intuitive, suivez en temps réel les entrées et sorties d’argent, anticipez les problèmes financiers et prenez des décisions éclairées pour l’avenir de votre entreprise.

Notre outil de tableau de suivi de facturation client et fournisseur vous permet de visualiser clairement les sources de revenus et les dépenses le tout regroupé en catégories simplifiées. Vous obtenez ainsi une vue d’ensemble de votre situation financière.

Rédigé par
Cynthia Labatut
Experte administrative & Financière
Partagez cet article
Essayez Kolecto gratuitement
Découvrez la plateforme de gestion tout-en-un pour TPE/PME la plus simple du marché
Essayer gratuitement